Maxime Couve et Hugo Charbonnel transforment des tubes acier en vélos sur mesure avec l’ardeur des rêves que l’on attrape et qu’on ne lâche plus. L’histoire a commencé il y a dix ans, lorsque Max se rend dans un squat avec un de ses amis qui lui apprend à souder. Il continu ensuite la mécanique tout seul et décide de se rendre à Londres où il monte Belleville Machine. Resté un an là-bas, il revient en France avec tous les outils nécessaires pour s’installer cette fois, dans un atelier à Montreuil. Hugo, qui travaille alors dans une boutique de vélo, ne tarde pas à le rejoindre.